2016-03 / STEADYEYE / Gestion des réseaux électriques


17 mars 2016

Deux caméras pour prévoir la production d’une même zone sur Lyon

 

SteadyEye est utilisé en expérimentation par ERDF (gestionnaire du réseau de distribution) à Lyon pour prévoir la production des centrales en toitures situées dans un rayon de 5 km de chacune des deux caméras déployées (cf http://www.sunwindenergy.com/photovoltaics-press-releases/pv-production-forecasting-world-first-start-steadysun ).

Un des agrégats pour lesquels sont réalisées les prévisions est couvert par les deux caméras. Elles sont situées à 2 km  de ce groupe de centrales, l’une plutôt au nord, l’autre au sud. Les deux prévisions fournis sont alors forcément différentes.

 

Ci-dessous nous avons les prévisions du 17 mars issues des images fournies de chacune des caméras.

On note que l’intervalle de confiance P10-P90 (zone la plus clair) est généralement plus important avec la caméra 1 qu’avec la caméra 2. Cette différence dans l’estimation de l’incertitude est liée à la position relative des nuages, des centrales et de la caméra.

 

Il est ensuite possible de combiner ces deux prévisions afin d’en obtenir une nouvelle encore plus précise et évaluant encore mieux les risques.

 

Avec ces prévisions ERDF est en mesure d’anticiper des changements brusques de production PV sur la zone concernée, et ainsi améliorer l’exploitation du réseau de distribution.

 

 

Solar forecasting rooftop SteadyEye camera 1

Figure 1 : Caméra 1 – réalisation (en bleu) vs prévision (en rouge/orange pour les quantiles) – 10 minutes à l’avance

 

Solar forecasting rooftop SteadyEye camera 2

Figure 2 : Caméra 2 – réalisation (en bleu) vs prévision (en rouge/orange pour les quantiles) – 10 minutes à l’avance