2016-12 / SteadyMet / Trading


28 décembre 2016

Trading : répartition spatiale du portefeuille pour réduire les risques – exemple en Italie

Intuitivement on comprend qu’il est préférable d’avoir dans son portefeuille des centrales réparties sur un territoire afin de profiter du foisonnement de la production et des écarts de prévision pour minimiser les risques et les coûts d’équilibre.

On présente ici les productions et prévisions J+1 pour 4 centrales en Italie.

Les centrales n°2, 3 et 4 sont distantes de la n°1 de respectivement 2 km, 10 km et 70 km.

Les 3 jours retenus se caractérisent par une météo instable et une variabilité assez importante. Variabilité que l’on ne peut toutefois complétement visualiser et analyser car les données de mesure sont au pas de 30 minutes. Les fluctuations plus rapides n’apparaissent donc pas.

 

 

Figure 1 : prévision J+1 pour 3 jours consécutifs – centrale 1

 

 

Figure 2 : prévision J+1 pour 3 jours consécutifs – centrale 2, distante de 2 km de la centrale 1

 

 

Figure 3 : prévision J+1 pour 3 jours consécutifs – centrale 3, distante de 10 km de la centrale 1

 

 

Les 3 premières  centrales sont très proches, globalement soumises à la même météo, présentant donc des variations similaires et très peu de lissage par foisonnement. C’est pourquoi il est important que le portefeuille des traders comporte des centrales localisées dans des zones soumises à des météo différentes.

C’est un peu plus le cas avec la 4ème centrale, située à 70 km de la 1ère .

Le 28 décembre fournit un bon exemple : la production de cette centrale est élevée toute la journée (ciel dégagé), alors que les 3 autres sont soumises à une perturbation en cours d’après-midi qui conduit à une très rapide et forte chute de production.

 

 

 

Figure 4 : prévision J+1 pour 3 jours consécutifs – centrale 4, distante de 70 km de la centrale 1